Formation en neurofeedback à Marseille

Formation en neurofeedback à Marseille du 13 au 17 mai 2017   Première formation en français accréditée par l’association américaine BCIA « Biofeedback certification International Alliance » en vue de l'examen de certification BCN en...

Formation continue

 Modalités de prise en charge de la Formation Continue...

Formation à Vichy

VICHY : 2 x 1 semaine en immersion, enseignement sur mesure par groupes limités à 6 élèves maximum et passage direct de la théorie aux applications thérapeutiques en participant à des consultations de 1ère intention.   Les prochaines dates sont :   VICHY 1  (2 x 1 semaine...

Dates des prochaines formations

  Paris du 10 au 12 mars 2017 / Vichy du 20 au 26 mars 2017 / Paris du 5 au 7 mai 2017...

   

 

Quelques avis de professionnels, de France et d’ailleurs.

 

- Alceuleir Cardozo de Souza (chirurgien orthopédiste), Denise Cardozo de Souza (physiothérapeute). Vitoria (Spirito Santo, Brésil)

« Este email é para agradecer a oportunidade que me ofereceu ( e a Denise) e o quanto foi importante para nós obter o conhecimento deste grande professor. O Safin é um verdadeiro mestre - gosta de ensinar e transmitir o pensamento a seus discipulos - eu na minha modesta vida de professor tento ser assim. que bom ter encontrado alguem de fora que tem este entusiasmo. Acredito que a partir de agora verei a medicina por outro angulo que tentava encontrar e não achava base solida - quando eu falava para alguns colegas eles achavam que isto era ilusorio não palpavel e muito menos aplicavel e reprodutivo. Nós so temos que agradecer a toda equipe e aos colegas que ajudaram e participaram da obtenção deste conhecimentos neste curso - um grande abraços a todos da familia SAFIN

Nossos Agadecimentos - continuem Assim - propagar o conhecimento e torná-lo infinito e duradouro. »

 

 

- Dr Ricardo Guimaraes (OPH) et Dr Maria Guimaraes (OPH, prof Anat-patho), (Belo Horizonte, Brésil)

« Mon cher Safin,

Receive my greetings and best wishes for happy holidays and a great 2013.

You were one of the few people that marked my intellectual life this year. I want to express What do you know of my deepest admiration, for your scientific knowledge, by the extreme elegance with which you express your thoughts and your theories.

When willing to gift me, send me recs of your lectures and courses, in french or English, especially but not only, when talking about the sensory system.

And hope to see you again in Brasil soon.

Whenever and for whatever reason you need my contribution, please count on me.

Regards, »

 

 

- Elève du cours à l’école d’ostéopathie de Madrid

« Mira, este curso para mi es muy bueno,mas bien buenisimo, a mi me ha cambiado la forma de tratar a mis pacientres y de valorarlos.

Jean Luc, es el formador y para mi es impresionante, nunca en mi vida he tenido un profesor como este ( estoy en 5º de osteopatia ademas d otros cursos y he tenido profesores muy buenos), te da la clase como si fuera una conferencia, son clases magistrales ( en u contra te dire que es muy desordenado )el empieza ha hablar y no para, le encanta, de echo eramos nosotros los que le teniamos que decir que parara porque si por el es esta todo el dia.

Mas cosas, el curso es muy teorico, de echo la practica es fácil, las tecnicas son sencillisimas, pero lo importante es la pespectiva y el rigor cientifico que tiene, y una perspectiva terapeutica que no creo que nadie tenga en españa ( la posturologia).

 

También te digo que has de estudiar bastante ya que sino no le sacaras provercho, es decir, no te conformes con solo saber las tecnicas y los test, haz por comprender la neurofisiología y cree en lo quye el te die.

Yo solo trabajo con osteopatia y esde que trabajo también con ortopraxis he mejorado mis resultados bastante, en especial en casos dificiles en el que hay una lesion de algun captor postural que es dificil si no conoces la posturologia.J

Tambien te dire como experiencia personal, que yo en los dos primeros seminarios estaba desencantado y no fue hasta el tercero cuando comence a entender todo y en el 5º estaba ya encantado.

Tambien hay un segundo nivel que aun no se ha echo por falta de gente asi qyue si haces el primer nivel espero verte en el segundo ( que por cierto es carisimo y en el que solo y exclusivamente nos forman en posturologia). »

 

 

- Herminio Marcos T. G.(kiné ostéo, Mato Grosso, Brésil) :

« ... D'abord, je tiens à dire que je fais très bien avec l'orthopractie ; elle m'a aidé tellement merveilleux chez mes patients et je suis très excité à ce sujet… »

 

 

 

- Sébastien A. (kiné ostéo) :

« J'en profite pour faire part de ma gratitude. Depuis que j'ai fait la formation en 2008, ma vie de kiné a complètement changé. Je ne compte plus le nombre de « guérisons ». Je fais de plus en plus d'actes déconventionnés. Je pense et vis orthopractie. J'ai gagné une énorme confiance en moi. J'en parle et réussi à convaincre des amis kinés et ostéos. Bref, que du bonheur. »

 

 

- Solenn J. ( kiné) :

« Merci de nous avoir ouverts à la globalité du patient. Depuis cette formation, j’ai changé mon approche thérapeutique… formation que je recommanderai vivement ».

 

 

Christian D ; (étio, ostéo) :

« Encore un grand merci pour cette formation, et ce n'est qu'un début en
plus! … un grand merci tout simplement car je viens de passer ma plus belle journée de traitement ce jour en ayant l'impression de l'avoir toujours fait.
C'est tout simplement un enchantement et une puissance de raisonnement thérapeutique enfin imaginable… »

 

 

- Mickael R. (kiné ostéo):

« Très bonne approche globale qui change la vision du patient et permet de compenser les lacunes des formations  habituelles »

 

 

- Thierry D. (kiné ostéo):

« Modification complète de ma pratique professionnelle tant au niveau bilans qu’au plan thérapeutique »

 

 

- Aurélie D. (kiné) :

« La formation me permet d’ouvrir très largement ma vision professionnelle et ma façon de travailler avec une pratique plus réfléchie et plus efficace»

 

 

- Matthieu B. (kiné ostéo) :

« Bravo pour la qualité de la formation »

 

 

- Vanessa D. (DO) :

« La formation va me permettre d’exercer mon métier avec des bases qui, enfin, font sens et permettent d’évoluer»

 

 

- Sophie S. (kiné) :

« Plus de discrimination dans les bilans avec de meilleures approches et de meilleurs résultats thérapeutiques»

 

 

- JF B. (DO) :

« Le cursus confirme que ma formation initiale ne tenait pas la route et que nous avions raison de vouloir travailler différemment»

 

 

- Frédéric E. (kiné ostéo) :

«Enfin le début de bases très solides à la thérapie manuelle dans son ensemble »

 

 

- Valérie R. (kiné, Paris) :

« Je voulais, par ce petit mot, te remercier de m'avoir permis d'entrer dans cet "univers" qu'est la posturologie. Quand j'ai suivi, en 2001, la formation d'orthopractie, j'étais avide de techniques manuelles avant tout et je dois avouer que la théorie me barbait un peu, du moins je manifestais le désir de faire beaucoup plus de pratique…

Grâce aux différents congrès que tu as organisés et les discussions que j'ai pu avoir sur place avec différents praticiens, j'ai eu moi aussi l'envie de faire le DIU de posturologie clinique …C'est chose faite… Je suis ravie d'avoir partagé l'expérience et le savoir de Lacour, Roll et tous les autres dont tu nous parlais avec tant de passion. Ils sont vraiment extraordinaires!

Bref une belle expérience dont j'ai pu bénéficier avec ta contribution, merci encore et à bientôt. »

 

 

- Antoine B. (kiné ostéo) :

« Techniques rapidement mises en place avec la clientèle »

 

 

- David C. (DO) :

« Nouvelle approche thérapeutique avec des outils efficaces permettant un gain de temps »

 

 

- Martin J. (kiné ostéo) :

« J’intègre l’orthopractie à tous mes traitements ostéopathiques »

 

 

- Claire C (kiné) :

« Les résultats sont beaucoup plus rapides qu’en kiné et avec moins de récidives : c’est un outil thérapeutique intéressant au quotidien »

 

 

- François G. (kiné ostéo) :

« La formation m’a permis de dépasser mes blocages professionnels : je travaille mieux avec plus de plaisir et de facilité pour un meilleur résultat »

 

 

- Christophe S. (kiné ostéo) :

« Honnêtement, ça a tout changé ! J’ai retrouvé goût à mon travail et je sais maintenant que je ne vais pas m’ennuyer ces 30 prochaines années. Merci »

 

 

- Eddy Q. (kiné ostéo) :

« Meilleure vision de mon travail, de mon rôle mais aussi de mes limites : j’ai maintenant de nouvelles perspectives) »

 

 

- Jacques P. (kiné ostéo) :

« Approche très intéressante dans l’aigu.. »

 

 

- Chantal P. (kiné) :

« Le cours m’a ouvert les yeux. Mon approche est complètement différente. J’ai retrouvé le plaisir de travailler et les résultats sont remarquables bien que ce soit le début »

 

 

- Jean Claude L. (kiné ostéo) :

« J’ai profondément modifié mes actes professionnels par la connaissance de l’orthopractie. C’est un apport conséquent et le mariage ortho-ostéo est une excellente chose »

 

 

- Xavier D. (Kiné, DO, Belgique) :

« …il est vrai que dans les écoles d’ostéopathie, dont celle de laquelle je suis issu, la neurophysiologie intégrée est un terme inconnu ... En ce qui me concerne, l’introduction de notions de posturologie a débuté avec la RPG (rééducation posturale globale) de Philippe Souchard : même si c’est basique (mais souvent efficace) au moins pour la première fois quelqu’un me parlait d’une physiologie de l’homme debout. Cette notion d’homme debout m’a permis de te rencontrer et d’obtenir mes premières infos sérieuses au sujet de la neurophysiologie intégrée. Avec une technique d’application qui a permis de « booster mes traitements » : être efficace (soulager le patient) plus vite, mieux (en douceur) et avec une pérennisation bien meilleure. »

 

 

- Cédric D. (kiné ostéo) :

« l’orthopractie a modifié toute ma pratique et a mis des explications sur des éléments que je ne comprenais pas »

 

 

- Baudouin B. (kiné ostéo) :

« Révélation théorique et pratique avec un discours qui correspond à la méthode (enfin !) »

 

 

- Marc A. (kiné) :

« je commence toujours par faire de l’orthopractie à mes patients avant un autre traitement et très souvent, l’orthopractie suffit »

 

 

- Lionel C. (chiro) :

« Meilleure approche des cas aigus : l’orthopractie permet d’aller plus loin dans l’interprétation des pathologies et le passage à la chronicité »

 

 

- Pierre O. (kiné ostéo) :

« Traitement de fond indispensable sur le long terme »

 

 

- Chistophe V. (kiné ostéo) :

« Usage quasi quotidien avec des résultats souvent convaincants mais c’est une profonde révolution intellectuelle quand on travaille en ostéo depuis plusieurs années. Continuez ainsi, chaque stage est un vrai bol d’air sur nos pratiques du  quotidien »

 

 

- Jean Christophe M. (kiné) :

« Très intéressant dans les problèmes aigus où j’étais assez impuissant avec les techniques classiques »

 

 

- Fabrice D. (kiné ostéo) :

« Abracadabradantesque !!! Grande modification de l’approche du patient et des traitements »

 

 

- Jean Baptiste R. (kiné ostéo) :

« Impact positif sur mon activité et surtout sur ma façon de penser la prise en charge de mes patients »

 

 

- Delphine L. (kiné) :

« La formation m’a beaucoup apporté au niveau du toucher et elle m’a permis de comprendre l’effet de mes actes ; en conclusion, j’ai donné du sens à mes pratiques »

 

 

- Régis M. (kiné) :

« Apport énorme avec des résultats surprenants ; facilement applicable »

 

 

- Laurent M. (kiné) :

« La formation m’a beaucoup apporté dans mes traitements et mes résultats »

 

 

- Jean jacques S. (kiné ostéo) :

« Permet une analyse très différente, des résultats étonnants. Demande un gros travail mais très intéressant avec la neurophysio pour comprendre »

 

 

- Yohann F. (kiné ostéo, kiné du sport) :

« Une thérapie qui convient enfin à ma personne et qui ouvre des horizons dans ma pratique quotidienne : elle est très appréciée des sportifs. Merci ! »

 

 

- Bertrand P. (kiné ostéo) :

« Répond à une logique thérapeutique que j’ai mis du temps à trouver : efficacité immédiate** »

 

 

- Philippe L.R. (kiné) :

« Une nouvelle façon d’aborder mon métier de kiné avec de très bons résultats à la clé »

 

 

- Frédéric M. (kiné) :

« Concept fédérateur. Organisez des rencontres régulières »

 

 

-Jacques I. (kiné ostéo) :

« Ta formation en orthopractie a entièrement changé ma pratique quotidienne, aussi bien intellectuellement que dans ma façon de prendre en charge mes patients. Je te remercie de cette nouvelle ouverture »

 

 

- Sylvie M. (kiné DO) :

« Enfin une technique rapide, efficace et en station debout naturelle ; elle me conforte dans mon approche pluridisciplinaire. Merci ! »

 

 

- Norbert F. (kiné ostéo) :

« L’apport des connaissances en neurophysiologie autorise des bilans sans appel pour plus d’efficacité »

 

 

- René S. (kiné ostéo) :

« L’apport de la posturologie est très innovant. L’approche thérapeutique très intéressante ouvre des horizons et elle est à confronter avec la démarche ostéopathique »

 

 

- Dominique S. (kiné) :

« Le geste est simple, insolite, surprenant. Le cours est extrêmement fouillé … Réflexion assurée, je ne pense plus comme avant. Grand merci. »

 

 

- Joseph Q ; (kiné DO, Liège) :

« Les résultats obtenus sont plus qu’impressionnants. Modification importante dans l’approche de la prise en charge du patient »

 

 

- Michel H. (kiné) :

« L’association de techniques ancestrales et de connaissances neurophysiologiques très actualisées aboutit à une révolution dans la compréhension du geste thérapeutique »

 

 

- Dimitri M. (kiné ostéo) :

« Une façon de voir l’Homme dans sa globalité et sa fonction de relation. Félicitations pour la synthèse »

 

 

- Jacqueline K M. (kiné) :

« L’approche globale du patient dévoile des causes de problèmes posturaux que j’ignorais »

 

 

- Monique J. (kiné) :

« Le cours donne une compréhension indispensable de la physiologie humaine »

 

 

- Jean Louis C. (kiné ostéo) :

« J’ai intégré testing debout et traitement en position debout dans ma pratique journalière : un grand merci pour l’apport de la technique »

 

 

- Franck L. (kiné ostéo) :

« j’utilise l’orthopractie sur chaque patient ; le côté soins dans la gravité me plaît beaucoup »

 

 

- Christophe O. (kiné ostéo podologue) :

« L’orthopractie donne une dimension différente au corps humain »

 

 

- Philippe G. (kiné ostéo) :

« Un grand merci de partager vos connaissances et votre expérience d’une approche de l’individu originale et efficace »

 

 

- Véronique J. (kiné) :

« Approche et technique me donnent l’impression que j’ai maintenant tout un arsenal thérapeutique à ma portée »

 

 

- Jean François A. (kiné ostéo) :

« Approche et raisonnement clinique remettent en question mes enseignements antérieurs »

 

 

- Denis VDW ; (kiné ostéo, Bruxelles) :

« C’est une remise en question totale du geste thérapeutique de 1ère intention »

 

 

- Thérèse B.G. (kiné cadre de Santé) :

« C’est l’outil qui me manquait et il est l’outil à lui seul car il s’inscrit dans un autre cadre référent que tous ceux inventés par une vision mécaniste du corps humain »

 

 

- Marie Christine S. (kiné) :

« L’orthopractie me permet d’exister en tant que kinésithérapeute et je ne me pose plus la question d’aller ou non en ostéopathie. Merci pour tout »

 

 

- Thierry D. (kiné ostéo) :

«  la dimension verticale du traitement bouleverse de façon essentielle la conduite des traitements. Cette vision globale a modifié ma prise en charge du patient »

 

 

- Mireille M.A. (kiné) :

« Surprenant, efficace, rapide ; c’est une bouffée d’oxygène pour la profession »

 

 

- Elisabeth S. (kiné) :

« Je sentais l’intérêt du travail en position debout ; je l’ai trouvé »

 

 

- Mylène M ; (kiné) :

« Entrée bouleversante dans l’univers de la neurophysiologie ainsi que dans le domaine de l’efficacité des soins »

 

 

- Bruno L. (kiné) :

«  Et moi qui n’aimait pas la neuro !! Merci »

 

 

- Jean Claude S. (kiné ostéo) :

« Ça m’a beaucoup posé de questions sur mon travail »

 

 

- Franck N. (kiné ostéo) :

« On trouve une réponse logique à des manifestations qui paraissaient illogiques »

 

 

- José H. (kiné ostéo) :

« l’orthopractie est une méthode qui “résonne” juste et il s’en dégage l’impression de facilité et d’efficacité de toute technique aboutie. Elle me valorise comme thérapeute en laissant un espace pour ma propre créativité sans pour cela dénaturer son contenu de départ »

 

 

- Dominique F. (kiné) :

« Une formation hyper intéressante qui va nous amener à regarder nos patients sous un angle totalement différent »

 

 

- Thierry V. (kiné DO, Niromathé) :

« J’ai enfin trouvé une explication scientifique cohérente me permettant de comprendre le mode d’action de la méthode Moneyron. Bravo et merci »

 

 

- Alexandre R. (kiné) :

« Cette approche révolutionne notre métier…gardons la foi en nos mains ! »

 

 

- Patrick D. (kiné ostéo) :

« Un beau voyage dans l’univers de l’humain avec une place belle pour le toucher »

 

 

- Cécile P. (kiné) :

« Très bon apport pour mon boulot au quotidien. Meilleurs résultats dans un délai de temps plus court »

 

 

- Sébastien L. (kiné) :

« L’orthopractie est devenue essentielle dans ma pratique avec des résultats surprenants dans la majorité des cas. Merci !! »

 

 

- Yves M. (kiné) :

« Change complètement la façon de travailler et ouvre de nouvelles perspectives… »

 

 

- Audrey P. (kiné) :

« Pour une fille, c’est une pratique qui permet de traiter l’aigu avec facilité »

 

 

- Muriel C. (kiné):

« Ça va tout changer ! »

 

 

- Sylvie L. (kiné) :

« Une autre dimension »

 

 

- Christophe H. (kiné ostéo) :

« Rapidité, efficacité ! »

 

 

- Lionel G.  : (kiné DO) :

« Indispensable »

 

 

- Sandrine A. (kiné) :

« Á l’époque où je commençais à observer les limites de la kiné traditionnelle, l’orthopractie m’a apporté un regain d’intérêt à traiter mes patients de part les résultats significatifs sur l’instant et à distance »

 

 

- Delphine S. (kiné) :

« c’est une approche thérapeutique complètement différente : intéressante et efficace très rapidement.. »

 

 

- Eric P. (kiné DO) :

« L’approche de la gouvernance neurosensorielle gravitationnelle interroge quat à l’étiologie des lésions ostéopathiques »

 

 

- Didier M. (kiné ostéo) :

« Déroutant au début ; ça change la pratique au quotidien et les résultats »

 

 

- Elianne D.R. (kiné) :

« l’orthopractie a révolutionné ma pratique professionnelle mais c’est aussi un sacré enrichissement personnel car on ne voit plus les choses de la même façon ! C’est aussi la réponse à beaucoup de questions que je me posais ; merci ! »

 

 

- Laurence P. (kiné) :

« Les résultats sont parfois impressionnants et c’est extra d’avoir pu faire de l’orthopractie dès le 1er stage »

 

 

- Jean loup W. (kiné ostéo) :

« C’est un approche tout à fait nouvelle, cohérente et complémentaire des enseignements biomécaniques classiques ; elle révolutionne l’approche du soin thérapeutique »

 

 

- Marc M. (kiné ostéo) :

« Intérêt pratique immédiat et connexions interdisciplinaires permettant un travail collégial »

 

 

- Jean Paul D. (kiné ostéo) :

« Prise en charge essentielle dans les cas d’hyperalgie et de « blocage généralisé »

 

 

- Patrice H. (kiné ostéo) :

« Cette approche différente répond à mes attentes thérapeutiques avec sa dimension verticale ; elle est assez rapidement praticable, surtout sur les cas aigus »

 

 

- Claude M. (kiné ostéo) :

« c’est une approche novatrice, complexe mais efficace et qui peut être facilement et rapidement intégrée avec d’autres approches »

 

 

- Christophe P. (kiné ostéo) :

« permet de trouver des solutions à des pathologies récurrentes »

 

 

- Maryse V.M. (kiné DO) :

« Je pratique quotidiennement l’orthopractie et elle est un réel perfectionnement professionnel et intellectuel ; merci infiniment. »

 

 

- Benoît D. (kiné) :

« Une efficacité étonnante ! »

 

 

- Olivier D. (kiné DO) :

« Une remise en cause totale de ma façon de travailler jusque là ! »

 

 

- Marie France P. (kiné) :

« On ne voit plus les gens de la même façon…facile à mettre en œuvre au quotidien »

 

 

- Isabelle A. (kiné) :

« L’apport est énorme dans ma pratique de tous les jours »

 

 

- Gérard D.M. (kiné DO) :

« Une autre dimension pour notre profession »

 

 

- François R. (kiné) :

« Résultats remarquables sur les problèmes posturaux et les douleurs rachidiennes. Merci beaucoup »

 

 

- Jacques L. (kiné DO) :

« C’est un outil et une réflexion de grande qualité »

 

 

- Clarence D. (kiné ostéo) :

« On approche l’affection réelle du patient »

 

 

-Marianne A.A. (kiné) :

« Approche neurophysiologique et techniques adaptées répondent aux problèmes de mes patients et aux questions que je me posais depuis longtemps »

 

 

- Yvan M. (kiné) :

« l’approche de la posturologie et des différentes disciplines qui s’y attachent sont un plus dans ma pratique quotidienne »

 

 

- Christian W. (kiné DO) :

« L’apport considérable de connaissances et cette ouverture d’esprit m’obligent à repenser une philosophie de travail essentiellement ostéopathique »

 

 

- Philippe C. (kiné DO) :

« L’apport des données posturologiques amène un changement de vue de la démarche thérapeutique »

 

 

- Vincent S. (kiné) :

« L’orthopractie permet une remise en cause professionnelle et personnelle, cela m’a permit de franchir un cap ! »

 

 

- Ghislain R ; (kiné ostéo) :

« Déroutant ; elle impose l’humilité dans notre démarche thérapeutique »

 

 

 

Tarifs et conditions - Thérapie manuelle neuro-intégrée :

 

Coût de la formation : 504 € le séminaire de 3 jours soit 2 520 € par an payable en 4 fois + 100 € de droits d'inscription (location de salles, matériel didactique, pauses, polycopiés et atlas des techniques compris).

Possibilité de prise en charge FIFPL, AGEFICE…

 

L'inscription sera validée par la signature d'une convention de formation. Elle se fait sur un seul site (en cas d’impossibilité circonstanciée et d'accord préalable, il est possible de rattraper un stage sur un autre site).

 

La formation est réservée aux titulaires d’un pré-requis de kinésithérapie, ou de diplôme habilitant à la pratique du toucher thérapeutique comme défini par les législations nationales respectives (pour la 1ère année).

 

Chaque stagiaire recevant un atlas récapitulatif des techniques en fin de formation, l'usage de tout appareil d'enregistrement est interdit pendant les cours.

 

½ tarif pour les praticiens désirant refaire un stage.

 

Lieux : Paris, Toulouse (Bordeaux, Montpellier), Lyon, Rennes, Strasbourg, Namur (B), Madrid, Séville (E), Rio de Janeiro, Belo Horizonte (Brésil).

 

 

----------

 

 

Tarifs et conditions - Thérapie orthopédique neuro-intégrée :

La 2ème année est ouverte à tous les professionnels concernés par les troubles fonctionnels du contrôle moteur.


Coût de la formation : 540 € le séminaire de 3 jours soit 2 700€ par an payable en quatre fois + 100 € de droits d'inscription (exceptés les titulaires du certifiat en thérapie manuelle neuro intégrée)

 

 

----------

 

 

Tarifs et conditions - Séminaires en formation pluridisciplinaire de 3 jours  :

 

Coût de la formation : 600 € le séminaire de 3 jours

 

 

 

1/2 tarif pour les praticiens désirant refaire un stage au choix

 

 

- Mal de dos, lombalgie chronique, hernies discales ...

 

La première chose est d’arrêter de prendre la résultante pour une cause. Hors traumatologie, les « lésions » articulaires ne sont jamais primaires mais la résultante d’anomalies de la distribution des forces par les moteurs musculaires. Un joint articulaire, quel qu’il soit, ne peut être stabilisé et contrôlé que par l’activité tonique de ces moteurs. La priorité est donc d’analyser et de restaurer au besoin l’activité des boucles neurosensorielles qui élaborent cette activité. C’est pour cette raison que toutes les techniques manipulatives sont sensorimotrices, même quand elles ne le disent pas.

 

TMS et lombalgie chronique sont des affections qui coûtent une fortune à l’assurance maladie tant leur fréquence est importante. De nombreuses études (ANAES 98) montrent que la douleur et son retentissement dans les activités journalières n’ont pas ou peu de corrélation anatomofonctionnelle. Autrement dit, ça n’est pas dans l’imagerie qu’on trouve son bonheur et passé la phase aigue, les processus dégénératifs ne doivent plus générer de douleur parce que le système nerveux est le siège de processus d’habituation : quand le signal nociceptif est linéaire, le cerveau finit par ne plus réagir à ce qui devient une habitude. C’est ce qui explique que, passé la cinquantaine, un nombre incalculable de gens se promènent dans la rue avec de l’arthrose, des discopathies, des hernies discales, ont des activités sportives et ne se plaignent de rien. Par ailleurs, l’abondance et la variété de l’arsenal médicamenteux devraient aussi interdire le passage à la chronicité. Tout le monde sait qu’il n’en est rien : les raisons sont donc ailleurs !

 

Si les facteurs psychosociaux ont été à juste titre mis en cause dans le cadre des souffrances somatoformes, il est également à considérer qu’un rachialgique chronique (mais ça s’applique aussi à la phase aigue) est quelqu’un qui a perdu la capacité à stabiliser son centre de masse corporelle (Cm) ; il est devenu un « postural ». Le lombalgique chronique est un malade qui combine un défaut de mesure du zéro gravitaire (œil, vestibule, soma/composante périphérique) à un biais de cognition spatiale (composante centrale/modèle interne). En statique comme en dynamique, il épuise sa musculature tonique à empêcher son corps de s’écarter davantage de la verticale (hypertonie des muscles antigravifiques) et à le rattraper avec ses muscles phasiques (Aie ! ça fait mal). Les périphériques sont donc des centraux qui s’ignorent. Une méconnaissance de ces processus ouvre à l’échec thérapeutique et à la récidive.

 

Un patient qui souffre et à fortiori un chronique abreuvé d’une imagerie qui est le plus souvent inappropriée, a besoin de redonner du sens à sa douleur. Le bilan postural clinique et instrumental et les manipulations tissulaires en contexte orthograde qui suivent peuvent introduire avec bonheur une nouvelle dynamique de guérison parce qu’ils sont les plus adaptés à l’approche neurosensorielle fondamentale de la pathologie et s’inscrivent dans une prise en charge multidisciplinaire. De plus, le professionnel pourra organiser une réhabilitation (instrumentalement ou pas) des stratégies posturocinétiques sur la durée et constituer ainsi une triade thérapeutique d’une efficacité remarquable. 

 

 

- Pathologies sportives ...

 

Le modèle postural peut être exporté aux pathologies sportives avec beaucoup de pertinence puisque le sportif est un individu qui sollicite ces mécanismes sensorimoteurs en les poussant dans leurs retranchements : pas d’appareil musculosquelettique performant sans capacités de cognition spatiale optimales et sans modèle interne adéquat parce que tout rattrapage, toute compensation, seront consommateur de capacités motrices et d’énergie qui ne pourront plus être mis au service de la performance.

 

Il ne peut y avoir d’orientation du corps dans l’espace, de mouvement dynamique sans stabilisation préalable des différents degrés de liberté articulaires et du corps : un sportif est un individu qui doit avoir un contrôle automatique du maintien postural extrêmement performant s’il veut libérer ses activités phasiques et supprimer les frottements mécaniques. Dans le cas contraire, baisse de performance, instabilité articulaire et pathologies musculaires, etc.. sont rapidement au rendez-vous. Il suffit de demander à un nageur de nager yeux fermés et de le voir dévier de sa trajectoire pour comprendre que l’énergie dépensée de façon non consciente pour contrer son asymétrie tonique ne pourra plus être disponible pour la propulsion : effet direct sur une performance où la gagne se joue au centième des seconde, voir au millième. C’est encore plus patent sur terre ferme et en champ gravitationnel normal.

 

Mise en évidence des conflits sensoriels et prise en charge thérapeutique sont alors construites sur le même modèle que précédemment, mais avec une modulation et des moyens relatifs à la nature du sport pratiqué.

 

 

Ces formations sont ouvertes à tous les professionnels de Santé intéressés par la prise en charge des troubles fonctionnels du contrôle posturocinétique  (kinésithérapeute, médecins, ostéopathes, chiropracteurs, orthoptistes, podologues, orthophonistes, dentistes, ...)

 

btn inscription ligne off

 

 

        Bases physiologiques et pratiques
        (3 jours)

 

 

        Analyse instrumentale et réhabilitation fonctionnelle égocentrique
        (3 jours)

 

 

        Vertiges et troubles de la cognition spatiale ; appareil vestibulaire et réhabilitation

        fonctionnelle géocentrique
        (2 x 3 jours + 2 jours de cliqnique en cabinet spécialisé)

 

 

        Réhabilitation maxillofaciale égocentrique ; rééducation des praxies linguales en ODF

        et posturo-occlusodontie
        (3 jours)

 

 

        Réhabilitation fonctionnelle allocentrique ; troubles des tâches et apprentissages visuo-guidés
        (3 jours)

 

 

        (2 jours )

 

 

        Cognition, émotions, somatisations

 


       
 
btn inscription ligne off

 

Programmes détaillés sur demande

 

 

   
© GRETM 2016