Formation en neurofeedback à Marseille

Formation en neurofeedback à Marseille du 13 au 17 mai 2017   Première formation en français accréditée par l’association américaine BCIA « Biofeedback certification International Alliance » en vue de l'examen de certification BCN en...

Formation continue

 Modalités de prise en charge de la Formation Continue...

Formation à Vichy

VICHY : 2 x 1 semaine en immersion, enseignement sur mesure par groupes limités à 6 élèves maximum et passage direct de la théorie aux applications thérapeutiques en participant à des consultations de 1ère intention.   Les prochaines dates sont :   VICHY 1  (2 x 1 semaine...

Dates des prochaines formations

  Paris du 10 au 12 mars 2017 / Vichy du 20 au 26 mars 2017 / Paris du 5 au 7 mai 2017...

   

 

UE 5-I / 3 jours : « Cadre de référence allocentrique (niveau 1), Crâne, Œil, Bouche et Posture ; dysfonctions crânio-mandibulo-rachidiennes »  :

 

Bouche et œil sont portés par la posture : la morphogenèse du viscérocrâne est directement soumise à la distribution des forces répondant aux mécanismes du maintien posturocinétique. Il semble que c'est aussi le cas des processus de maturation perceptivo-cognitive. Capacités cognitives et capacités posturocinétiques pourraient être subtilement liées. Dés lors, la mise en évidence précoce d'anomalies dans l'organisation du mouvement oculaire et des tâches visuo-guidées, dans le positionnement de la langue et la mise en place des praxies de ventilation/déglutition, devrait être une préoccupation première devant tout trouble de l'harmonie des maturations morphogénétique et posturocinétique, voir des apprentissages scolaires liés aux tâches visuo-guidées.

Mécanismes de neurogénèse du cerveau des bébés et développement du lien biopsychosocial parental, permettent de proposer une alternative critique au concept cranio-sacré.

 

Morphogenèse craniofaciale : du fœtus à l'adulte, organisation de la distribution des forces exocrâniennes et endocrâniennes

- Morphogenèse et mise en place des praxies fondamentales (vision-regard et ventilation-déglutition vs stabilisation posturale) ; 

- Maturation neurale et communication bébé-monde extérieur, critique de la thérapie cranio-sacrée, stimulations sensorielles, interactions biopsychosociales parents-bébé et neurogénèse.

- TP : techniques de facilitation épicrânienne des voies aminergiques.

 

Œil et posture : interactions réciproques vision-posture (niveau I) : voies rétinocorticales et traitement cognitif du signal rétinien ; illusions visuelles ; voies optiques secondaires (rétino-hypothalamique, rétino-tecto-spinale..)…

- Regard et posture : muscles intrinsèques et extrinsèques (rappels neuro-anatomo-fonctionnels) ; mouvements oculaires conjugués et dysconjugués ; système saccades-poursuite ; versions,  vergences, phories, tropies, neutralisation, hétérophories vs hétérolocalisations labiles en vision de loin…; défauts de correction optique (niveau 1), erreurs de montage et effets prismatiques ; névralgie orbitaire, atteintes oculomotrices ;

- Marqueur oculomoteur somatopostural  et dysfonctions oculo-posturales :  

- Torticolis oculaires versus torticolis congénital, dystonique ; nystagmus congénitaux…  

- Perturbations des apprentissages visuo-guidés  (niveau 1): application à la  dyslexie développementale, aux dyspraxies… testing en physiothérapie, manipulations sensorielles et intégration d'équipes pluridisciplinaires ; notion d'hétérolocalisation égocentrée, principes de prismation oculaire (école de Lisbonne) et de reconditionnement posturocinétique.  

- TP  : testing oculomoteur en kinésithérapie, Techniques de facilitation.

 

Interactions réciproques bouche-posture, Appareil manducateur et morphogenèse du viscérocrâne : distri-bution des forces endo et exobuccales 

- La langue : position de repos, déglutition salivaire et ventilation dysfonctionnelle (DSD), (SADAM, SCUDd, ADAM, DAM, DCMR…)

- Le comportement manducateur : Muscles manducateurs et os hyoïde; (parafonctions ; bruxisme centré et excentré) ;  système trijéminé et interaction bouche-posture ; Posture et  dysfonctions cranio-manducato-rachidiennes…  

- Apport de la kinésithérapie aux traitements d'orthopédie dento-faciale (ODF) (niveau I)  : orthopractie et réhabilitation fonctionnelle des praxies linguo-visuo-posturales ; gouttières occlusales et linguales … Approche fonctionnaliste : AFM de Planas, orthodontie linguale, activateur de Soulet-Besombes  …

- TP : Testing lingual et occlusal ; levées de tension dans les parafonctions, propositions de réhabilitation fonctionnelle interdisciplinaire, techniques de facilitation spécifiques.

 

 

UE 4-I / 3 jours : « Emotions, thorax, ventre et posture : graviception abdominale / scoliose idiopathique/
Posturographie (Niveau I) »  
:

 

Les synapses du cerveau sensorimoteur fonctionnent de façon directe et ne libèrent jamais d'amines : l'activité des neurones effecteurs est sous influence du système limbique. Par ses mouvements, le système cardiorespiratoire génère des contraintes posturales endogènes qui sont prises en compte par le contrôle postural et qui sont normalement compensées, en particulier au niveau rachidien. La compréhension de ces interactions apparaît indispensable à la prise en charge d'un grand nombre des pathologies fonctionnelles somatoformes : ventre, rachis et diaphragme sont des marqueurs privilégiés des émotions et des souffrances comportementales.

SIA = maladie posturale ? Précontraintes tenségritaires, approche neurobiologique et posturale font évoluer l'approche des SIA.

La posturographie est reconnue comme aide pertinente au diagnostic, c'est un outil de détection précoce des troubles posturocinétiques et de validation des observations cliniques comme du suivi thérapeutique.

 

Emotions et contrôle postural : Système limbique et circuit de la motivation, cerveau sensorimoteur et pondération ; émotion et stress, axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien (HHS)  ; Hypothalamus et Système neurovégétatif, Stress oxydatif, voies activatrices et inhibitrices, neuromédiateurs ; addictions…

- Agentivité et douleur : douleur aigue et douleur chronique, douleurs somatoformes  : neurobiologie de la douleur ; processus d'habituation, de sensibilisation, d'hypersensibilisation, de rupture d'habituation…

 

Raisonnement clinique :

- Techniques de modulation (périphérique, centrale) de la perception de la douleur égocentrée , prise en charge interdisciplinaire.

- Techniques physiothérapiques de modulation du stress et de ses conséquences ( toucher thérapeutique, déconditionnement...) : techniques connexes…

- Dynamogénie viscérale et graviception abdominale  ; de Thure Brandt à la kinésithérapie viscérale moderne,  réflexe dynamogénique global …

- Axe HHS et SNE (système nerveux entérique)  ; relations SNA / rachis, projections viscérales et cutanées pathologiques (dermalgies réflexes), Microbiote intestinal et syndrome du colon irritable… Sémiologie , indications et limites...

- TP de facilitation viscérale et diaphragmatique, de facilitations aminergiques…

 

Ceinture scapulaire (suite) et défilé costo-thoracique, Thorax

- sémiologie, indications, bilans différentiels TP Thorax.

- sémiologie, indications, bilans différentiels

- TP de facilitations spécifiques. (scalènes, 1ère côte, sous-clavier…),

 

Scoliose et systèmes dynamiques non linéaires : tenségrité rachidienne et système de contrôle postural  : revues des conceptions actuelles de la SIA : neurobiologie de la SIA (mélatonine, calmoduline) ; concept postural de la SIA : asymétries labyrinthiques, cranio-faciales  et SIA ; posturographie de la SIA … proposition de prise en charge neuromotrice intégrée (posturale, vestibulaire, orthopractique…).

 

Posturographie  (niveau 1) : ICPC, découverte des plates-formes de forces et des différents descripteurs utilisés pour établir un indice de performance de contrôle postural :  intérêt en cabinet libéral.

- TP  : démo, analyse commentée des observations.

 

 

UE 3-I / 3 jours : « Cadre de référence géocentrique (niveau I) : Appareil vestibulaire, cognition spatiale et tonus posturocinétique ; agentivité ; rachis sous occipital, rachis cervical, ceinture scapulaire, membre supérieur » :

 

La stabilisation de l'image du monde qui nous entoure et la mesure du zéro gravitaire sont indispensables à la vie bipédique : cognition visuospatiale, distribution des forces, dépenses d'énergie, agentivité, leur sont intimement corrélées. Ces processus sont directement liés à la qualité d'afférences vestibulaires qui sont modulées au plan central par la proprioception axiale et par les signaux visuels : l'appareil vestibulaire va de l'oreille interne au cerveau et il devrait être un passage obligé à tout traitement manipulatif ou/et postural.

 

Référentiel géocentrique : Neuroanatomie et neurophysiologie de l'appareil vestibulaire ; Asymétries posturo-cinétiques d'origine vestibulaire, troubles de la cognition géocentrée :

- L'appareil vestibulaire : de l'oreille interne au cortex vestibulaire, particularités anatomiques et fonctionnelles du système.

- Voies et Structures : le récepteur périphérique : accéléromètres (canaux semi-circulaires, système otolithique) et audition (cochlée), voies afférentes et efférentes, intégrateurs centraux (sous-corticaux et corticaux), les effecteurs moteurs, les effecteurs neurovégétatifs.

- Les Fonctions : audition, stabilisation oculaire, stabilisation posturale, stabilisation spatiale, agentivité, adaptations neurovégétatives, mémoire spatiale…, aspects cognitifs, posturaux, comportementaux… plans fonctionnels canalaires (RALP, LARP)… processus vicariants et compensation centrale…

- Les réflexes vestibulaires: réflexe optocinétique (NOC/OKN), réflexes de stabilisation oculaire d'origine canalaire et otolithique (RVO,VOR), réflexe vestibulospinal, (RVS).

- Le contrôle cortical : agentivité et représentation spatiale, cognition et mémoire spatiale.

 

Évaluation fonctionnelle de la fonction vestibulaire en kinésithérapie  : videonystagmoscopie (VNS), vidéonystagmographie (VNG), HST, VHIT, AVD…, tests sur fauteuil rotatoire, mesure de la compensation vestibulaire.

 

Pathologies labyrinthiques et extra-labyrinthiques  : Vertiges et troubles de l'équilibre… (niveau I) : le Nystagmus vestibulaire (phase lente et phase rapide, forme et direction), atteintes périphériques vs atteintes centrales ; …OTR de Brandt, processus de compensation centrale, processus vicariants, rupture de compensation, dépendance visuelle… 

 

• Raisonnement clinique : Sémiologie et prise en charge :

- VPPB : sémiologie différentielle de la plus fréquente pathologie vestibulaire, (vertige positionnel versus vertige de position versus vertige au changement de position , prises en charge), manœuvres thérapeutiques.

- Rachis cervical et vertiges (Cervicogenic dizziness.

- Vertiges vasculaires vs céphalées postérieures et cervicalgies : bilan différentiel.

- Aréflexie vestibulaire unilatérale aigüe : la Névrite vestibulaire : Sémiologie et prise en charge d'une aréflexie labyrinthique latéralisée ; Compensation spontanée et compensation monitorée…

 

• Corrections optiques et vertiges.

 

• TP : bilans, démos sous VNS…

 

Rachis sous-occipital ; neuro-anatomie fonctionnelle du cardan sous-occipital dans le cadre de la stabilisation de la tête et du regard ; interactions posturo-cinétiques ; torticolis  labyrinthiques, torticolis oculaires ; dysfonctions craniomanducatrices …

 

Rachis cervical moyen et inférieur, CPG spinal cervical ; cervicalgies dégénératives, traumatiques, posturales, symptômes ; NA, NCB…sémiologie et prise en charge analytique et intégrée.

 

Ceinture scapulaire et membre supérieur ; Coiffe des rotateurs ; syndromes canalaires, épicondylite/épitrochléite versus contrôle moteur, canal carpien, rhysarthrose… interactions posturales, comportementales (dystonies du membre supérieur et parafonctions…) ; sémiologie et prise en charge analytique et intégrée.

 

TP  / techniques de facilitation adaptées aux pathologies.  

 

 
UE 2-I / 3 jours : « Cadre de référence égocentrique et Troubles musculo-squelettiques : pathologies du rachis sacro-lombal, du bassin et du membre inférieur. Somesthésie axiale, statokinesthésie plantaire, stabilisation du centre de masse corporelle versus stabilisation rachidienne, sacrum, coccyx, hanche, genou, pied »  :  

 

Les réafférences distribuées par les mécanorécepteurs de l'axe rachidien et du pied (axe Z) jouent un rôle important dans la construction des schèmes corporels et dans contrôle moteur. En retour, rachis et les membres inférieurs, sont parmi les premiers à souffrir des anomalies de contraintes liées aux discordances sensorielles et aux non-adaptations posturo-cinétiques.

 

• Tenségrité : notion de systèmes à intégrité tensionnelle

- définition de l'architecture aux capacités posturocinétiques (CPC).

- du schéma segmentaire horizontal à la modélisation axiale verticale : rôle des muscles axiaux et du contrôle postural.

- des manipulations structurelles aux manipulations neurosensorielles.

 

Référentiel égocentré ; Rachis lombal et mal de dos ? Du concept analytique à l'approche posturale intégrée : de la lésion intradiscale à la désorganisation des programmes moteurs et à la perte des ajustements posturaux anticipés.

- Rachis sacro-lombal et lombal , charnière thoraco-lombale : conception classique et posturale, unité fonctionnelle vertébrale et dysfonction orthoceptive

- APAs et rôle des muscles spinaux profonds dans le maintien postural, dans la stabilisation du centre de masse corporelle (Cm) et dans la stabilisation des joints vertébraux.

- Lombalgie structurelle, lombalgie chronique, lombalgie posturale, lombalgie somatoforme, lombalgie symptôme ; instabilité rachidienne, radiculites (sciatique, cruralgie…) : sémiologie et prises en charge thérapeutique.

- Syndrome du rameau dorsal, syndromes canalaires ( méralgie paresthésique, névralgie pudendale ), coccycodynies…

 

Raisonnement clinique : des manipulations structurelles aux manipulations neurosensorielles : reconditionnement du contrôle postural . Sémiologie des différentes pathologies et prise en charge thérapeutique analytique et intégrée.

 

Membre inférieur et contrôle postural , Posture et locomotion : Statokinésimétrie podale et proprioception extra oculaire

- Organisation de la locomotion et du mouvement : Rôle des afférences somesthésiques (afférences cutanées et proprioception) ; contrôle spinal et supra spinal ; pied pilier vs pied moteur…

- Post-effets posturaux des vibrations tendineuses, codage vectoriel , Effets sensori-moteurs   des leurres tactilo-kinesthésiques, Extéroception plantaire, proprioception application pratique aux semelles et orthèses posturales en podologie.

 

TP : démo, analyse commentée des observations - TP : Révision générale personnalisée

- Interactions posturales dans la sémiologie des pathologies du membre inférieur, Coxo-fémorale, genou, pied  ; prise en charge manipulative et posturale, curative et préventive, application aux disciplines sportives…

 

TP : techniques de facilitation orthograde spécifiques : joint vertébral, sacrum, pubis, coccyx, pied, cheville, genou, hanche. 

 

TP : testing segmentaire et postural, rénitence tissulaire.

 

Contrôle vidéo du geste thérapeutique : corrections individualisées.

 

   
© GRETM 2016