La vie active est faite de tâches requérant des habiletés motrices directement subordonnées à l’efficience du système de contrôle moteur. Les flux égocentriques construisent l’image du corps, les flux exocentriques construisent l’image du monde extérieur ; le cerveau met ces représentations mentales en interaction et gère, bien ou mal, le corps en action. Cette activité est subordonnée à des mécanismes de pondération intrinsèque (intellectuelle, motivationnelle, émotionnelle, contextuelle…) dissociés des informations sensorielles entrantes. Mettre les mains sur le corps d’un patient, manipuler des tissus innnervés, c’est pénétrer ces représentations mentales et se donner la possibilité de les moduler. Neurosciences Intégrées, Cognitives, Affectives, proposent une approche systémique qui ouvre de nouveaux territoires, aussi bien dans la compréhension des pathologies portées par nos patients que dans l’exercice des thérapies manuelles en général, de la kinésithérapie, de l’ostéopathie, de la podologie en particulier. L’évolution des connaissances, appliquée à la physiologie, offre dès lors une alternative moderne aux habituels concepts périphérialistes, structuralistes, fluidiques ou encore énergétiques.

 

Programme

. Posture et mouvement ; maintien postural actif ; Physiologie du Soi perçu dans l’espace

. Processus intégratifs, mécanismes hétéromodalitaires de régulation et modulation centrale

. Incertitudes physiologiques du système

. Maturation et altérations du

. Posturologie clinique : intérêt, limites, insuffisances et incompétences du modèle

. Physiothérapie : Bilan-diagnostic

. Thérapie manuelle intégrée en réalité augmentée/Orthopractie , « Brain Hacking » . Post-effets, Indications, contre-indications, limites.

. TP

 

 

Intervenant : Jean Luc SAFIN (MK/ physiothérapeute, rééducateur vestibulaire, DIU posturologie)

 

 

   
© GRETM 2018-2019