Le maintien de l’alignement CM-zéro gravitaire est un challenge permanent pour la biomécanique posturale. Combinée aux flux visuo-vestibulaires, la proprioception axiale (tronc*, pied) est un agent essentiel du contrôle posturocinétique, mais ces signaux bottom-up sont des informations à postériori. Ce sont en réalité des ré-entrées sensorielles. Issue d’un fonctionnement en mode prédictif bayésien, l’insouciance rachidienne (lombaire*) caractérise le sujet sain. Son altération est caractéristique du lombalgique, de tout patient douloureux ou de tout patient anxieux. Elle est concomitante d’une altération des latences des APAs ou autres OLPAs. Chaînes musculaires, pathologies du rachis lombo-sacré, TMS des membres inférieurs sont donc abordées sous l’angle de la construction et de l’altération des synergies et ajustements posturocinétiques, anticipés ou non, tant au plan du raisonnement clinique que pour les remédiations.

 

Programme

. Physiologie des systèmes intégrés et pathologies fonctionnelles du rachis lombaire et lombo-sacré .

. Systèmes à intégrité tensionelle (Tenségrité)

. Douleur, biais de modulation centrale

. Physiothérapie : Raisonnement clinique intégré et remédiations

. Bassin, hanche, genou, cheville, pied ; contrôle posturocinétique et habiletés locomotrices ; EPAs/APAs et performance sportive… ; traumatologie, tendinopathies, dystonies, synd. canalaires… Marqueurs posturocinétiques…

. Physiothérapie ; Raisonnement clinique ; Pathologies, sémiologie, remédiations manipulatives et ré-éducatives hands on/hands off, reconditionnement…

. TP

 

 

Intervenant : Jean Luc SAFIN (MK/ physiothérapeute, rééducateur vestibulaire, DIU posturologie)

 

 

   
© GRETM 2018-2019