D’origine posturale ou pas, les troubles fonctionnels sont la première indication de l’orthopractie. En contexte orthograde, l’implication des modulateurs visuo-optiques, dento-occlusaux, viscéro-posturaux…peut être enfin prise en compte en temps réel : manipuler un patient debout avec sa correction optique sur le nez n’a, par exemple, rien à voir avec une manipulation en position couchée, lunettes enlevées. Chacun comprend que l’interaction corps environnement n’a rien à voir dans ces situations et que l’une est plus physiologique que l’autre.

 

ortho5ortho6

 

   
© GRETM 2017-2018